Vitrail – Normandie

Category
grand public, réalisations

Erigé à la fin du XIIIe siècle, le Blanc Buisson est l’illustration parfaite de ce que les spécialistes appelle une “Maison Forte”, plus orientée vers la défense et la protection d’une population environnante qu’un château fort symbole de la puissance d’un grand seigneur.
Restauré à la Renaissance après que la guerre de cent ans y ait laissé ses destructions, il est devenu une simple mais belle demeure de résidence, tout en gardant ses attributs de défenses médiévales: meurtrières, pont levis, échauguettes, cachot…. Une chapelle, des motifs colorés et raffinés, des fenêtres ajourées, des cheminées décoratives sont alors ajoutés dans l’esprit de renouveau artistique qui caractérise cette période. Seul un incendie vers le milieu du XVIIIe siècle, viendra modifier l’aile Nord reconstruite en modestes briques roses. La révolution et le XIXe siècle passeront sans encombre sur l’édifice sans laisser de marques significatives, malgré un changement de propriétaire en 1801. Ainsi en 700 ans, seules 2 familles s’y sont succédées pour transmettre cet ensemble au charme si particulier, qu’aucun visiteur n’en ressort indifférent.
En 1980, alors fort décrépi, 20 ans de gros travaux se sont déroulés: toitures, maçonneries, dégagement et curage des douves, taille de pierre… confort moderne (plomberie et électricité) … Depuis 2000, ce château fait l’objet de restaurations périodiques et ciblées afin de ne pas concentrer les travaux futurs sur une seule génération et faciliter sa transmission. Par ailleurs depuis les années 90, s’y succèdent Sons et lumière, Festivals d’arts et Médiévales afin de faire connaître et ouvrir ce site sur le monde extérieur Il se situe en plein cœur du Pays d’Ouche.

Source : dossier VMF


Objet soutenu:

Vitraux


Artisan:

Gwendoline Guillou


Informations complémentaires:

Plasne (27)

=> Consulter le site


Époque:

19e siècle


lieux-dit:

Le Mesnil-en-Ouche


Institution:

Privée