Tapisserie d’Aubusson – Centre-Val de Loire

Category
grand public, réalisations

Tapisserie d’Aubusson ou de Felletin de la fin du XVIIe siècle
Acquise par la propriétaire auprès d’un de ses cousins germains qui ne souhaitait pas la garder lors de la succession de ses parents, il y a 35 ans.
Son état était tel qu’il n’était pas possible de la présenter de façon agréable après des dizaines d’années passées dans des greniers. Elle était donc reléguée dans une salle de notre résidence secondaire, visible l’été mais restait bien peu avenante.
Un nettoyage par un expert reconnu a été réalisé récemment.

Cette tapisserie représente la mère de Darius – ou les femmes de Darius – se jetant aux pieds d’Alexandre vainqueur de Darius. Alexandre est accompagné de l’un de ses favoris, aussi richement équipé que lui et un commentaire lu sous une gravure de la scène d’après Le Brun précise que la reine aurait confondu les deux personnages…
Elle appartient à une des « séries » les plus illustres de la tapisserie française. La tenture d’Alexandre, d’après les cartons de Le Brun, réalisée à la demande de Louis XIV est un des joyaux des collections du Mobilier national. Elle a fait l’objet de nombreuses déclinaisons à la fin du XVIIe et au début du XVIIIe siècles notamment dans les ateliers marchois d’Aubusson et de Felletin. Très simplifiées dans leur dessin, ces déclinaisons n’en sont pas moins d’un grand intérêt par leur fidélité au modèle original et par le témoignage qu’elles nous apportent de la diffusion de ces grands succès de l’art de la tapisserie auprès des élites provinciales.

Actuellement, il existe des exemplaires comparables de cette scène au château d’Amboise, au château de Chaumont, dans le grand escalier du château de Grignan et dans la chambre de la reine du château de Brissac (cette dernière fait partie d’une suite de six tapisseries d’Aubusson inspirées de la tenture d’origine et qui sont classées M.H.).

Source : dossier VMF


Objet soutenu:

Tapisserie Aubusson


Artisan:

Arnaud Deroyan


Informations complémentaires:

Paris (75)

=> Consulter le site


Époque:

17e siècle


lieux-dit:

Loches


Institution:

Privée