Écrans à mains – Paris

Category
grand public, réalisations

Variante de l’éventail, l’écran à main était utilisé au XVIIe et surtout au XVIIIe siècle, par celui ou celle qui assis auprès d’une cheminée souhaitait se protéger des ardeurs du feu. Composé d’un petit manche en bois et d’une feuille de carton, il était souvent orné, à l’avers, d’une estampe, et au revers, d’un texte imprimé, destiné à divertir ou instruire son usager. Peu couteux à l’achat, une vingtaine de sols, fragile du fait de leur mode de fabrication, il était régulièrement jeté au feu aux premiers signes d’usure. Cela explique leur grande rareté aujourd’hui.


Objet soutenu:

Ecrans à mains


Artisan:

Valérie Lee - Grenoble et Marie Poisbelaud - Paris


Informations complémentaires:

valerie.lee.gouet@gmail.com

marie.poisbelaud@gmail.com


Époque:

18e siècle


lieux-dit:

Paris


Institution:

Publique